50 alternatives zéro déchet

50 alternatives zéro déchet

Pendant ces trois dernières années de transition, j’ai trouvé énormément d’alternatives qui m’ont permis de réduire mes déchets de façon considérable. Aujourd’hui, j’avais envie d’en partager 50 avec vous. Cette liste est exhaustive et ne présente pas TOUTES les solutions qui existent évidemment. Il existe beaucoup d’alternatives zéro déchet simples à mettre en place.

1. Avoir une gourde réutilisable

Cela permet de boire de l’eau sans acheter de bouteille en plastique. Pour les personnes qui n’aimeraient pas le contact froid de l’inox et le petit goût métallique qui peut gêner certain, il existe également des gourdes en verre. Si vous avez une bouteille en plastique comme une gourde, c’est également aussi une solution ! Ne jetez pas votre gourde pour en acheter une autre, pensez au principe de réutilisation.

2. Charbon actif et perles de céramique

Si vous n’aimez pas le goût de l’eau, ou que vous avez peur de ce qu’elle contient, vous pouvez la purifier avec du charbon actif ou des perles de céramique. C’est une bonne solution si vous n’avez pas de filtre sur votre arrivée d’eau. Vous pouvez également investir dans un grand filtre de type Berkey. Par contre, c’est un certain investissement.

4. Essuie-tout réutilisable

Si vous préférez quand même les essuie-tout, il en existe des réutilisables ! Très absorbant, ils sont très pratiques en cuisine.

3. Une éponge zéro déchet : la brosse

Acheter une brosse en bois a été un de mes premiers gestes quand j’ai commencé ma transition. En plus d’être beaucoup plus pratique (à mon sens) pour gratter les tâches, elles sont compostables ! À l’heure actuelle, c’est toujours une de mes alternatives préférées !

éponge zero dechet

5. Goupillon pour nettoyer les bouteilles

Quand on change de mode de vie, un des premiers achats que l’on fait c’est une gourde. Sauf que pour nettoyer les bestioles, ce n’est pas toujours facile. Avoir un goupillon c’est quand même très pratique !

6. Sacs en tissus pour les courses

Apporter des sacs en tissu pour faire ses courses, c’est un peu le B.A.BA, mais il est tout de même important de le préciser ! Vous pouvez évidemment réutiliser vos sacs cabas en plastique avant d’acheter des sacs en tissu. L’important c’est de ne pas les oublier ! Je vous conseille de toujours en laisser dans votre voiture, ou à côté de votre porte.

7. Sac à vrac en tissu

Acheter en vrac c’est bien, mais avec des sacs en tissu c’est encore mieux. Les sacs en kraft sont pratiques, et réutilisables si vous faites bien attention à noter ce que vous mettez dedans. Mais personnellement je trouve ça quand même plus pratique d’avoir des sacs en tissus !

8. Cotons réutilisables

Vous n’imaginez pas combien de cotons on peut utiliser en une année. À raison de 5 en moyenne PAR JOUR, une femme va jeter environ 1800 cotons par an. Acheter ou fabriquer soi-même des cotons réutilisables c’est quand même bien mieux !

9. Savons solide pour se laver le corps

Les savons solides ont de nouveau la cote en ce moment et j’en suis RAVIE ! Il existe une multitude de savonneries qui utilisent la méthode de la saponification à froid (la meilleure selon moi), vous avez l’embarras du choix !

10. Shampoing solide

Vous l’avez compris, tout existe en version solide aujourd’hui ! Il existe également plein de marques différentes qui proposent ce genre de produit. Les alternatives zéro déchet ne manquent pas, mais il faut faire quelques recherches pour trouver celui qui correspondra parfaitement à vos cheveux.

11. Après shampoing solide

Et oui, ça existe également ! Il y en a chez Lush, même si la composition laisse à désirer. Ça peut être facile d’accès pour certains, afin de se lancer !

12. Dentifrice solide

Au début c’est assez intimidant, mais on s’y fait très rapidement ! Le tube de dentifrice n’est pas recyclable, alors que certain dentifrices solides sont même rechargeables ! Le calcul environnemental est rapidement fait !

13. Brosse à dent en bois/bambou ou plastique recyclé

Les brosses à dents en plastique font partie des objets que l’on retrouve le plus dans les océans. Pourtant, il existe pleins d’alternatives ! De la brosse à dent en bambou, en passant par la brosse en bois, ou encore en plastique recyclé ! Il y en a même avec des têtes rechargeables.

Quelques boutiques qui en vendent :

zero dechet debutant

14. Paille en inox/bois/bambou/verre

Les pailles ne sont pas indispensables d’après moi, mais certaines personnes ne jurent que par ça. Au vu de la catastrophe que sont les pailles en plastique, c’est intéressant d’investir dans une paille réutilisable. Tout comme pour la gourde, il en existe en intox, mais également en verre pour ceux qui n’aimeraient pas la sensation froide et le léger goût de métal.

15. Sac de congélation en silicone

Quand on veut congeler des aliments, on pense généralement aux sacs de congélation en plastique. Alors évidemment, il est possible de les réutiliser en les lavant. Mais je ne trouve pas ça pratique du tout. Les sacs de congélation en silicone sont pensés pour la réutilisation et sont donc faciles à nettoyer.

16. Bocaux en verre pour la conservation du vrac

Quand on achète en vrac, il est important de conserver ses aliments de la bonne manière afin d’éviter les mites alimentaires ou tout autre contamination. Les bocaux en verre avec des joints qui rendent le tout hermétique sont la meilleure solution. Vous pouvez en trouver beaucoup d’occasion, ou encore, si c’est plus simple pour vous, chez Ikéa ou sur internet. L’idéal c’est la récup, mais ce n’est pas grave d’en acheter des neufs.

bocaux en verre

17. Un set de couverts en bois/bambou/inox pour aller pique-niquer

Il est possible de prendre des couverts de tous les jours pour partir pique-niquer, mais personnellement je trouve que mon petit kit spécial sortie est super pratique. Il est toujours dans mon sac à main, et je n’ai pas besoin d’y penser à chaque fois.

18. Un mug de café réutilisable pour le travail ou pour les cafés à emporter

Les mugs en carton sont partout aujourd’hui. Mais apporter son mug réutilisable dans les cafés, c’est possible ! Il y a même souvent une réduction si vous le faites. Au travail, c’est pareil, vous pouvez amener votre tasse plutôt que d’utiliser les gobelets en plastique ! Pensez aussi à une cuillère pour éviter les touillettes !

19. Des bee wraps pour emballer les aliments

Cette solution pour remplacer le film étirable en cuisine m’a conquise très rapidement. L’idée est super pratique, surtout pour emballer les moitiés d’aliment, ou mes sandwichs quand je pars faire un pique-nique ! Pour les vegan, il existe des alternatives sans cire d’abeille !

Il existe plein de marques différentes de bees wrap, mais personnellement j’utilise ceux de “L’abeille qui emballe“. Ils sont géniaux, beaux, et leur créateur travaille avec un apiculteur engagé, dans sa région, ce qui limite l’empreinte carbone des wraps.

20. Utiliser des serviettes de table

Quand j’étais petite, on avait chacun notre serviette de table dont on été responsable. Et puis très vite, quand j’ai déménagé et que je suis devenue étudiante, je suis passée aux essuie-tout. Finalement, revenir à ma petite serviette ça m’a fait super plaisir. C’était facile et ça n’a pas changé mes habitudes !

21. Rasoir de sureté

Les rasoirs en plastique, en plus de polluer, ne sont pas très hygiéniques finalement. Le rasoir de sureté est arrivé chez moi il y a quelques mois. Je dois avouer que j’étais un peu stressée au début, mais finalement je ne me suis pas coupée une seule fois. Mes jambes me semblent même mieux rasées ! Alors, qu’attendez-vous pour sauter le pas ?

22. Utiliser du savon de Marseille pour la vaisselle

Je n’utilise plus du tout de liquide vaisselle. J’ai un gros bloc de savon de Marseille et cela me suffit amplement. Je n’ai pas de problème de pellicule grasse ou autre, et ma vaisselle est très bien nettoyée !

cuisine zéro déchet

23. Se démaquiller à l’huile

Je me démaquille à l’huile depuis pas mal de temps maintenant et je n’ai jamais été aussi ravie. Ayant la peau sensible, j’avais beaucoup de mal à supporter les démaquillants très agressifs, pour la peau ou pour les yeux. Et pourtant j’en ai essayé pas mal. Au début, je me démaquillais avec l’huile de coco, mais j’ai changé pour l’huile de jojoba récemment parce que je n’avais plus que ça dans mon placard ! Finalement, ma routine s’est grandement allégée et j’en suis ravie !

24. Oriculi ou coton-tige avec manche en bois/bambou

Les cotons-tiges en plastique sont désormais interdit. Mais pas de panique, il existe évidemment des alternatives ! Les oriculis permettent de nettoyer ses oreilles tout en douceur. Si, comme moi, vous avez besoin du côté absorbant du coton pour enlever l’eau de vos oreilles en sortant de la douche, il en existe avec des manches en bois !

25. Des pansements en bambou

Eh oui, ça existe ! Si vous saviez toutes les solutions que l’on a aujourd’hui ! Je vous mets un lien juste ici.

26. Préservatifs Vegan

J’en parlais dans une de mes dernières vidéos, les préservatifs sont relativement toxiques. Heureusement il existe des alternatives, dont certaines sont même vegan !

27. Utiliser une brosse à cheveux en bois

On n’y pense pas tout le temps, mais les brosses à cheveux sont faites en plastique, avec des picots en plastique. Ce n’est pas le genre de choses que l’on jette souvent, mais la prochaine fois que vous devez changer, pensez à l’alternative en bois ! Il semble même que c’est meilleur pour les cheveux.

28. Utiliser un bonnet de douche en tissu

Les bonnets de douche, tout comme les fleurs de douche, sont fait en plastique. Aujourd’hui, il existe des alternatives en tissu imperméable.

29. Culotte de règle / serviette hygiénique / cup

On en entend beaucoup parler en ce moment, et c’est une très bonne chose. Les alternatives aux tampons et serviettes hygiéniques sont nombreuses : culotte de règle, serviette réutilisable, cup

30. Apprendre à cuisiner les épluchures

Les épluchures sont déchets qu’il n’est pas possible d’éviter. Alors avant de les jeter, il me semble important de les valoriser au maximum ! Par exemple, les épluchures de pommes de terre ou de pommes peuvent être transformées en chips. J’en parlais dans cet article.

Vous pouvez également faire un bouillon de légumes. Vous pouvez retrouver une recette ici.

31. Composter ses épluchures quand on ne peut pas les réutiliser/cuisiner

Une fois valorisées, il vous reste encore des épluchures. Vous pouvez donc les composter. Si vous n’avez pas de compost, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie pour savoir s’il y a un compost collectif par chez vous. Vous pouvez également demander à votre entourage qui a un jardin, si vous n’en avez pas. Enfin, il existe des composts d’appartement.

32. Utiliser des capsules de café rechargeables si vous avez une machine qui en nécessite

Si vous avez une machine à capsules, il n’est pas nécessaire de la changer. Il existe des capsules rechargeables ! Si ce n’est pas trop contraignant pour vous, c’est une bonne alternative.

33. Faire son lait végétal soi-même

Les bouteilles ou briques de lait font partie du quotidien pour beaucoup de monde. Pourtant, faire son lait végétal soi-même, c’est très facile et ça demande peu de choses. Vous pouvez retrouver des recettes dans une de mes vidéos ici.

34. Fil dentaire compostable

On n’y pense pas souvent mais le fil dentaire représente un déchet de notre salle de bain. Il existe pourtant une alternative compostable !

35. Acheter ses vêtements d’occasion/en friperie

Acheter d’occasion ce n’est pas “sale” comme on peut l’entendre souvent. Il y a plein de façon d’acheter d’occasion. Que ce soit en friperie ou sur internet ! Pensez-y !

36. Faire sa lessive maison

Rien de plus facile ! Vous pouvez retrouver une recette juste ici. En plus d’être plus écologique, vous ferez des économies substantielles !

lessive maison

37. Utiliser des lingettes en tissu pour la petite commission

Alors ça c’est une étape un peu avancée. En général on met cette alternative en plus quand ça fait quelques temps qu’on est dans la démarche. Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille le très instructif groupe Facebook de Écolo me !

38. Utiliser des mouchoirs en tissu

Tout comme le “tissu toilette”, il est possible de se moucher dans du tissu. Nos grand parents le faisait ! Ne vous arrêtez pas à l’aspect rebutant de la chose. On ne vous demande pas de vous moucher 15 fois dans le même tissu. En revanche, vous pouvez en avoir plein à disposition, et l’utiliser une seule fois avant de le laver en machine.

39. Fabriquer soi-même son nettoyant multi usage

C’est un des premiers DIY qu’on met en place en général. Rien de plus simple ! Un peu de vinaigre, un peu d’eau et hop le tour est joué ! Vous pouvez même laisser des lingettes en tissus à tremper pour avoir des lingettes nettoyantes !

40. Se désabonner des newsletters

C’est un véritable calvaire, pour la planète mais aussi pour votre boîte mail. Vous ne vous y retrouvez rapidement plus du tout ! Il est important de prendre le temps de se désabonner. Vous pouvez utiliser des sites internet pour cela comme Cleanfox !

41. Vider sa boîte mail

Tout comme les newsletters, l’accumulation de mails n’est pas bon. Vous devriez les supprimer au fur et à mesure !

42. Acheter l’électroménager d’occasion quand c’est possible

L’électroménager neuf demande une quantité de ressources faramineuse. L’achat d’occasion est une bonne alternative ! Personnellement, pour ce qui est du gros électroménager, type frigo, je n’achète pas d’occasion. Mais tout ce qui est petit électroménager comme une machine à pain ou une cafetière, je n’hésite pas une seconde !

43. Acheter les appareils électroniques reconditionnés

Dans la même dynamique, acheter ses appareils électroniques reconditionnés, c’est une des alternatives que je préfère. J’ai toujours acheté mes téléphones de cette manière et je n’ai jamais eu de problème. Mon premier a duré 6 ans, et celui que j’ai en ce moment a déjà 4 ans ! Pour le reconditionné, je vous conseille back market !

44. Utiliser du papier toilette en papier recyclé

Si vous n’êtes pas prêt à sauter le pas des carrés de tissu, vous pouvez toujours acheter du papier toilette recyclé. Ça sera déjà un bon début. Je considère que c’est une étape avant l’arrivée. C’est parfois plus simple de faire de petits changements, avant d’arriver au gros changement !

45. Fabriquer un tawashi avec de vieilles chaussettes

Pour les personnes qui n’aiment pas les brosses pour la vaisselle, il existe des tawashis. Vous pouvez les fabriquer vous même à partir de vieilles chaussettes solitaires par exemple, ou les acheter tout fait ! Je vous conseille ce tutoriel pour réaliser des tawashis par soi-même.

46. Utiliser des ustensiles de cuisine en inox ou en bois

Les ustensiles de cuisine, ce n’est pas la première chose à laquelle on pense. Et pourtant, le plastique chauffé n’est pas bon, on le sait, mais on a encore des ustensiles en plastique ! Personnellement j’ai changé au fur et à mesure pour du bois et de l’inox. Il me reste encore trois spatules en plastique. J’attends qu’elles soient trop abîmées pour les changer ! Vous trouvez facilement des ustensiles dans les vide-greniers ou chez Emmaüs.

47. Devenir végétarien, ou vegan

C’est un des plus gros changement que vous pouvez faire qui aura le plus gros impact. Il existe énormément d’alternatives à la viande. Vous pouvez commencer par réduire votre consommation, puis finalement ne manger plus aucune viande. Si vous cherchez de l’inspiration, je vous conseille la chaîne youtube de Alice Esmeralda. Elle a également écrit un super livre de recettes !

geste écologique

48. Utiliser des pinces à linge en inox

Eh oui, on n’y pense pas, mais les pinces à linge sont souvent en plastique ! En plus, elles se cassent facilement ! Il existe des alternatives en bois ou en inox.

49. Utiliser du scotch en kraft pour éviter le plastique

J’en parlais dans cette vidéo. Il existe du scotch en kraft. Cela évite le plastique ! Pensez également à réutiliser les cartons d’envoi, ça évite d’en acheter un nouveau à la poste !

50. Utiliser des couches lavables

C’est quelque chose que je n’ai encore jamais testé, puisque je n’ai pas d’enfants. Mais le jour où j’en aurai un, je n’hésiterai pas une seule seconde ! Même si vous n’utilisez qu’une couche lavable par jour, c’est déjà 365 couches par an qui ne sont pas jetées ! Pensez-y !

Et voilà, je vous ai livré 50 alternatives zéro déchet. J’espère que ça vous sera utile ! Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !

Restez positif, et green !

17 Comments

  • Kasia

    Bonjour
    Cet article est une bonne initiative. Les idées sont nombreuses et il y en a forcément une qui semblera simple à faire pour chacun. Personnellement j’ai toujours utilisé une serviette de table et des torchons pour la vaisselle. Je suis maintenant adepte du shampoing solide, après un temps d’adaptation d’un mois.
    Mais ce que je retiens sont les sacs congélation en silicone. J’achète souvent en grande quantité pour le diviser ensuite et le mettre au congélateur. Or je n’aime pas les réutiliser. Alors merci pour cette découverte qui va m’aider à régler ce dilemme.

    • Daphnée Corre

      Avec grand plaisir ! Le but était effectivement que les personnes lisant l’article trouve un petit quelque chose qu’elles pourraient mettre en place facilement, ou quelque chose auquel elles n’auraient pas pensé !

  • Catherine

    Un grand merci Daphnée pour ce récapitulatif fort instructif des possibilités de transition !
    Les mouchoirs en tissu ont fait partie de mon enfance ainsi que les serviettes de tables, que j’ai ressorties suite à tes suggestions ! J’adore ! Ma grand-mère était très imaginative dans le domaine du réutilisable et utilisait notamment ton point 37 : elle découpait des petites portions de tissu dans des draps usagés pour les confectionner.
    Je note aussi de vider ma boite mails ! Elle déborde encore bien que je sois passée faire un tri il y a un mois.
    Continue de nous inspirer de la sorte, tu maintiens ainsi notre motivation face au changement à mettre en place !
    Bravo !

    • Daphnée Corre

      Merci pour ce beau commentaire ! Je suis contente de pouvoir inspirer les gens à améliorer leur quotidien au fur et à mesure !

      • Brothier Joséphine

        Merci pour cet article, qui me montre le chemin parcouru et les choses à améliorer 😉 Les couches lavables j’ai fait, il y a 15 ans maintenant, mais ce que j’ai trouvé encore plus génial et avec zéro impact pour la planète, c’est l’hygiene Naturelle, c’est à dire sans couche, et c’est pas plus compliqué que de nourrir et coucher son bébé, c’est très gratifiant, il y a plein de documentation sur internet, ça a été la plus belle victoire pour moi 😍

          • Manon

            Merci pour toutes ces astuces et conseils pour commencer le zéro déchets .
            J’essaye depuis deux ans de nous y mettre monsieur et moi mais il a vraiment du mal avec le concept … du coup je le fais déjà pour moi , j’ai des disque démaquillant lavables pour moi , j’utilise des lingettes lavables avec bébé quand c’est moi qui fais la couche, je fais moi même mes produits de nettoyage depuis que j’ai emménagée dans mon premier appartement … Ect ce qui a était le plus dur c’est de devoir oublier les huiles essentielles depuis l’arrivée de bébé mais je m’y suis faite depuis et maintenant j’ai réussi a contourner les recettes en mettant du citron ou autre … Bref merci pour tout ça je vais continuer a persuader monsieur de s’y mettre … 🥰

          • Daphnée Corre

            C’est génial ! J’ai aussi commencé par des petits trucs pour moi au début, et finalement j’ai réussi à convaincre mon chéri grâce à des reportages, notamment celui d’un jeune homme qui avait documenté sa transition pendant 6 mois. Je vais faire un article sur les documentaires qui nous ont aidé ! Courage a votre foyer grandissant !

  • Ideal

    Bonjour,

    De nombreuses et superbes idées dans cet article.
    Pour moi le seul bémol c’est le point devenir vegan … Certes nous pouvons réduire sa consommation, une consommation excessive n’est pas bonne.
    Mais supprimer totalement sa consommation est pour moi relativement mauvais. Il existe de petits élevages bio super et il faut valoriser le boulot de ses personnes et la qualité exceptionelle des produits qu’ils proposent.
    Je suis écolo, j’élimine le max de déchets mais j’adore la vraie bonne viande et j’assume.
    Et ayant croisé certains enfants de couples vegan blancs et maigres … c’est limite. Il faut de tout un peu !
    Mais félicitation pour votre travail !

    • Daphnée Corre

      Je pense qu’on peut devenir Vegan quand on connaît bien la nutrition, et qu’on mange bien. Il existe beaucoup d’alternatives pour voir un régime adéquate. Mais effectivement, manger de la viande d’un petit producteur a moins d’impact ! C’est également ce que je fais de temps en temps !

  • Valouchka

    Bonjour,
    votre liste est très intéressante. Et vous avez réussi à en trouver 50 !!
    En réfléchissant, selon notre génération, nombre de ces idées étaient déjà utilisées. J’ai 54 ans. Je pense faire partie de la génération qui a plus ou moins connu comment vivaient nos parents et grands-parents qui économisaient et utilisaient les chiffons, les fanes de carottes ou radis… Mais l’industrialisation a modifié nos pratiques sans que nous nous en rendions compte. Et forcément il convient de modifier les états d’esprit et réapprendre. Quand le plastique est arrivé et les essuie tout papier nous ne nous sommes pas posés de questions. Les nappes en papier quand on reçoit du monde c’était pratique. Depuis longtemps je réutilise les nappes blanches de ma grand-mère mais il est vrai que pour retirer les tâches parfois c’est compliqué.
    Pour ma part, ma fille voulant utiliser des serviettes hygiéniques lavables, je lui en avais achetée quelques unes et comme elle partait faire un an d’étude à l’étranger nous en avons fabriquées une douzaine de plusieurs tailles et des protèges slips. Elle en ai ravie. Nous utilisons des serviettes de table en tissu et je viens de faire des essuie-tout en tissus et éponges (vieux tissus que j’avais). Ma fille utilise du shampoing solide. Je réutilise du rhassoul pour me laver les cheveux. Nous utilisons beaucoup de savonnettes (maintenant nous en retrouvons beaucoup sur les marchés de Noël). Je réutilise les sachets papiers pour les fruits et légumes. Nous compostons les déchets organiques. Nous avons 2 wc dont un toilettes sèches.
    En produits d’entretien, en fait nous en utilisons peu : savon noir (lavage des carreaux, des sols, pour nettoyer les meubles de cuisine) ou encore du type CIF dont le flacon dure longtemps, sinon vinaigre blanc ou acide citrique (très bien pour le fond de la cuvette même mieux que le vinaigre blanc). Nous achetons nos pommes et poires chez un producteur local, la viande de boeuf chez un producteur de qualité. J’essaie de refaire un potager. Sans être végétarien nous mangeons moins de viande et sommes très intéressés par les farines de meilleure qualité, nous mangeons légumes, céréales, légumineuses en quantité. Je vais me lancer dans les éponges lavables (mon mari utilise les lavettes), le savon de marseille pour laver la vaisselle. Pendant un temps je fabriquais ma lessive avec du savon de marseille. Je pense recommencer. Je réfléchis au papier toilette lavable pour les petites commissions. Je n’achète plus de bouteilles d’eau en plastique sauf pour l’eau gazeuse. Mais nous allons certainement investir dans un s……..m. Au bureau j’ai une bouteille en verre que je remplis à la fontaine. Bref j’ai encore des choses à faire, mais on avance gentiment et en fait il faut juste réapprendre et prendre de nouvelles habitudes. Par contre je ne jette pas, je rachète différemment quand c’est usé. J ene vais pas jeter mes tupperwares que j’ai depuis 30 ans ! Nous avons déjà acheter lave-vaisselle, machine à laver et sèche linge d’occasion. D’ailleurs le sèche linge ne sert que pour les serviette éponges et jeans et vêtements de travail de mon fils qui en change souvent dans la semaine. Depuis très longtemps j’utilise les bocaux pour ranger dans la cuisine. Et les sachets recyclables des frutis et légumes des grandes surface servent de sac à crottes pour le chien !!
    Voilà voilà notre expérience familiale.
    Bonne continuation à toutes et tous !

    • Daphnée Corre

      Bravo à vous pour tous vos efforts ! J’ai encore plein d’idées d’alternatives en tête, je ferais sûrement une deuxième version de cet article !

  • Henry

    Bonjour,
    Juste concernant la dernière idée sur les couches lavables, j’ai découvert bien mieux et bien plus naturel : l’hygiène naturelle infantile !!! cela a révolutionné ma vie alors que j’étais très septique au début !!! Ça mérite qu’on en parle plus…
    Merci en tout cas pour votre article !

    • Daphnée Corre

      j’en ai vaguement entendu parler effectivement ! Ça mérite d’être plus approfondie effectivement 🙂 j’en parlerai si l’occasion de le tester s’offre à moi !

  • anignangnan

    Réponse d’une incrédule et amusée..
    Je fais partie de la cohorte de de de l;’odeur dFemmes qui a vécu la lessive des serviettes hygiénique, du couches bébé l’on démm…

  • Nela

    Super ! Sur les 50 alternatives je me rends compte qu’une bonne partie sont déjà acquises chez moi. On ne s’en rend pas compte mais finalement on s’y habitue très vite 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *