Livraison offerte dès 60€ d’achat !

Positive n' Green

L’artisanat au naturel

Bilan du mois de Juin 2021 – La fin de la première saison

Le mois de juin se termine, tout comme la première saison d’existence des bougies naturelles et parfumées Positive n’ Green. Ouverte en Septembre, la boutique “bougies” prend un peu de repos. Mais moi, je n’en prends pas encore ! Eh non, puisque de nouveaux produits devraient voir le jour courant juillet (si tout se passe bien).
Mais revenons un peu sur ce dernier mois.

Qu’est-ce qu’il s’est passé au mois de juin ?

Je pense que si je devais résumer ce mois-ci, je dirais que l’univers m’a HURLÉ de me reposer et de lever le pied.

Le mois a commencé sur les chapeaux de roue avec la nouvelle bougie Garance, anti-moustique. Cette édition limitée a été un franc succès et j’en suis ravie. Ces 30 derniers jours ont été un peu plus léger dans l’aspect organisation, puisque mon stock n’avait pas besoin d’être aussi conséquent qu’à l’accoutumée. J’avais prévu 3 produits en stock pour chaque référence (entre 6 et 10 d’habitude selon la saison) et c’était beaucoup plus facile à maintenir. J’ai laissé de côté mes futurs nouveaux produits pour ralentir le rythme pour ma santé.

Dès le début du mois, j’avais prévue de prendre 4 jours de vacances pour la fête des pères afin de rejoindre mon papa en Ardèche pour passer un peu de temps en famille. J’ai donc préparé mon départ tranquillement et je suis partie le 18 juin.

C’est là que les choses se gâtent. Pour des raisons personnels, j’ai du rentrer le samedi 19, et donc écourter mon weekend familial. La décision n’a pas été facile à prendre, mais je n’ai pas vraiment eu le choix. Mais ce n’est pas tout, puisque je suis tombée malade pendant 1 semaine en rentrant (merci l’angine) et je n’ai donc pas pu travailler du tout. Heureusement, mes clients sont adorables et je n’ai eu aucune plainte de retard. Dès que ma santé me l’a permis, je me suis remise au travail tranquillement, afin d’honorer mes commandes le plus vite possible.

Je suis quasiment remise de mon angine au moment où j’écris ces lignes (début juillet), mais la fatigue est toujours présente. J’entame donc ce premier mois d’été avec moins d’énergie, mais toujours autant de motivation.

Comment j’ai ressenti ce mois de juin ?

Ça a été dur. Tant sur le plan professionnel que personnel. C’est la première fois que je tombe malade depuis très longtemps, et je n’avais jamais eu à gérer ça jusqu’ici. C’est un des problèmes quand on travaille seule : si on n’est pas là, personne ne l’est à votre place. Le travail s’accumule, et il faut tout rattraper malgré la fatigue.

Ma santé m’en a fait voir de toutes les couleurs également. Je ne rentrerai pas dans les détails ici, mais il est temps pour moi de me reposer et de mettre mon corps et mon esprit au premier plan. Je ne pourrais pas continuer à ce rythme-la pendant plusieurs années encore. Il va donc falloir changer certaines choses.

Emotionnellement, ça n’a pas été facile non plus. Etre malade et ne pas pouvoir travailler, ça n’a pas été facile. Je voyais tout s’accumuler sans pouvoir rien faire. Le pire, c’est quand notre esprit est en forme, actif, mais que le corps ne suit pas.

Heureusement, les chiffres du mois sont bons, et vont me permettre de lancer mes nouveaux produits sans crainte financière. C’est le paradoxe de ce mois-ci : j’ai beaucoup moins travaillé, mais j’ai vendu un bon nombre de bougie. Surtout si on prend en considération que le mois de juin n’est pas un mois à bougie comme le seront les 4 derniers mois de l’année.

Combien d’argent est entré dans la société ce mois-ci ?

Rappel habituel : je ne donne pas des chiffres pour me vanter ou attiser la pitié, mais pour donner des exemples à d’autres entreprises qui se lancent.

Nombre de commandes : 69
Nombre de visiteurs : 2500

Chiffre d’affaires HT : 2750€
Frais HT : -600€
Bénéfice : 2150€

Entre le bénéfice de ce mois-ci, ainsi que celui du mois dernier, je peux tranquillement préparer mes nouveaux produits sans craindre financièrement. On n’est pas encore au niveau où je voudrais être pour me payer, mais ça approche petit à petit.
Toujours pas de salaire ce mois-ci, mais ça ne saurait tarder !

Et le mois de juillet alors ?

Comme je vous le disais, je démarre ce mois de juillet tranquillement, sans pression et sans précipitation. Ma santé passe avant tout, et j’ai clairement besoin de repos. Mais ce n’est pas pour autant que je glandouille dans mon canapé ! Je suis sur la finalisation des nouveaux produits. Les prototypes ont été créés, testés, approuvés. Il me reste quelques retouches esthétiques à faire, mais ils sont au point. Je dois maintenant me pencher sur la logistique, les nouvelles machines dont j’ai besoin (je dois juste les commander en réalité, mais c’est difficile de sortir ma CB haha), les emballages, l’envoie, le côté administratif, le côté informatique … Bref, encore pas mal de choses à voir, mais tout avance plutôt bien. J’ai une idée claire de tout ce qui doit changer, et je dois juste trouver le courage de me lancer dans le grand bain.

Je ressens beaucoup d’angoisse à l’idée de sortir ces nouveaux produits. Est-ce qu’ils vont plaire ? Est-ce que je vais pouvoir produire autant que ce que je voudrais ? Est-ce que je vais réussir à parfaire mon organisation pour cumuler les deux activités en septembre quand les bougies rouvriront ? Beaucoup de questions, mais je n’aurais mes réponses qu’une fois que j’aurai fait le grand saut !

Du côté des bougies, je prends une pause estivale bien mérité. Pour des raisons logistiques, c’est compliqué d’envoyer des bougies par la poste avec les chaleurs de l’été. Mais elles reviennent en septembre, surement accompagnées de nouveautés dans la gamme bougies.

Je test également une nouvelle organisation ce mois-ci, avec le logiciel Notion. Je vous en donnerai des nouvelles sur Instagram, donc n’hésitez pas à me suivre là bas. Cela devrait me permettre d’automatiser certaines choses et de gagner en rapidité sur des tâches chronophages.

Voilà pour le bilan du mois de juin. Un bilan en demi teinte : de bon résultats financiers, mais un résultat humain un peu plus moyen. Parce que non, une entreprise ce n’est pas uniquement de l’argent. C’est aussi un (ou des) être(s) humain(s) qui doivent s’épanouir. L’éthique d’une entreprise ne passe pas que par les produits et les engagements écologiques, mais également par ses valeurs humaines et son éthique de travail avec tous les acteurs qui l’entourent.

Restez positif et green

Laissez un commentaire